Découvrez les témoignages de voyageurs ayant fait appel à nos services pour leur voyage en Mongolie !

La yourte mongole à travers l’histoire

©MICHEL
Yourte Mongolie

La yourte est probablement l’emblème de la Mongolie, son histoire et son origine se perdent dans la nuit des temps. Pour commencer, il faut souligner que le mot « yourte » proviendrait du russe, d’autres disent que l’origine du mot est turc, le fait est, que le terme utilisé par les mongols est « ger ».

La ger est ainsi une fenêtre sur l’histoire et la culture des peuples nomades de Mongolie, mais aussi de différents groupes nomades dans les steppes d’Asie centrale. Les gers sont traditionnellement constituées d’une couronne soutenue, de poteaux de toit, de murs en treillis de bois, et recouvertes de feutre. Merveille d’ingéniosité, la ger résiste aux vents violents de l’hiver et dégage de la chaleur grâce à son isolation.

Ger de Mongolie

©blackboard1965

Les premières traces

Les premières traces relatives de la ger datent de plus de 3 000 ans, à cette époque il s’agit encore d’une habitation qui ressemble à un tipi, avec sa forme arrondie caractéristique. Hérodote, (500 avant JC) décrit les habitations des Scythes parcourant les vastes étendues de la mer Noire et de la mer Caspienne Ces descriptions sont très proches de la ger. On retrouve aussi des traces sur les pétroglyphes datant de la fin de l’âge de bronze découverts à Minusinsk, en Russie, représentant des habitations arrondies et coniques, qui sont très proches de la ger actuelle.

La ger étant une évolution logique à l’augmentation du diamètre des tipis ou huttes ancestrales.

Ger de Mongolie

©PhG

Les premiers récits célèbres parlant de la yourte

Les premiers récits célèbres parlant de la yourte remontent à l’époque du grand empire Mongol et des grands voyageurs tels Guillaume de Rubruck et Marco Polo. Voilà ce qu’écrit ce dernier dans « The Travels ».

« Leurs huttes ou tentes sont formées de tiges recouvertes de feutre, et comme elles sont exactement rondes et bien assemblées, ils peuvent les rassembler en un seul paquet qu’ils emportent dans leurs migrations sur une sorte de voiture à quatre roues. »

Il parlait alors des yourtes de la cours des grand khans, ou des généraux et seigneurs de guerres de rangs inférieurs. Les gers étaient alors construites directement sur des chars. Ces structures pouvaient être de grande taille, nécessitant plusieurs dizaines de bœufs pour les tracter lors des changements de camp. Les familles de rangs inférieurs et les éleveurs nomades avaient pour leur part des moyens plus réduits et démontaient leurs yourtes pour la transporter à dos de yacks ou chameaux.

Construction yourte

©Bergimus communicati

Nos suggestions de voyages en Mongolie


Découvrez nos exemples d’itinéraires qui vous permettront d’explorer la Mongolie lors de votre prochain voyage.

Voir tous nos voyages en Mongolie

Les spécificités de la yourte traditionnelle

La ger traditionnelle est d’environ 5 mètres de diamètre, mais les récits historiques démontrent qu’il en existait des bien plus grandes. Ces récits révèlent qu’il existait plusieurs versions de gers sous l’Empire mongol : « des tentes en forme d’habitats fixes dont les piliers étaient décorés de feuilles d’or et de tissus brodés de motifs colorés cousus avec des fils de tendon ; des gers démontables plus petits, compactes et faciles à assembler et à démonter et de grandes gers non pliables, montées sur des chariots… »

Yourte de Mongolie

©Ariane Citron

A cette époque, il n’y avait pas de toile extérieure en coton et la structure en bois était uniquement recouverte d’une couche de feutre. Habiter dans une ger blanche était réservé aux dignitaires. Cependant, comme le feutre blanc est extrêmement rare et qu’il nécessite une énorme quantité de laine blanche, le chroniqueur du XIIIe siècle, Guillaume de Rubruck, rapporte que les Mongols utilisaient de la poudre d’os, de la craie et de l’argile blanche pour blanchir leurs gers.

Durant l’Age d’or de l’empire mongol créé par Gengis Khan, la première capitale a été bâtie à l’emplacement de la ville actuelle de Kharkhorin et était le centre de l’empire mais aussi le carrefour des nombreuses routes tracées à cette époque, telles que la route de la soie, mais aussi celle du sel ou encore du thé.

Yourte mongole en hiver

©Takashi

A la cour du grand Khan, étaient reçus les notables mongols, les généraux de l’armée, mais aussi les émissaires étrangers, commerçants et autres dignitaires. C’est ainsi qu’en 1658 a été construite la plus grande ger jamais vue auparavant, nommée Bat-Ulzii. Cette ger avait un diamètre de plus de 20m, pour une hauteur de près de 10m.

De nos jours, on peut encore voir les vestiges en pierre de sa base et support des poteaux, à Kharkhorin à l’intérieur des murs du monastère d’Erdene Zuu, le premier monastère bouddhiste de Mongolie.

Nous vous invitons à lire très prochainement un article relatif à la yourte contemporaine.

Nos articles associés


Poursuivez votre découverte de notre pays et la préparation de votre voyage en explorant d’autres articles de notre guide de voyage dédié à la Mongolie !

Quand partir en Mongolie ?

Quand partir en Mongolie ?
Découvrez des informations sur les meilleures saisons pour partir en Mongolie.
Voir l‘article
Quand partir en Mongolie

Peuple nomade

Peuple nomade
Apprenez-en davantage sur le peuple nomade mongol qui a réussi à conserver son mode de vie traditionnel.
Voir l‘article
peuple-nomade-mongolie

La yourte contemporaine

La yourte contemporaine
Aujourd'hui, près de la moitié des Mongols vivent dans des yourtes ! Découvrez dans cet articles son histoire ancienne et contemporaine et apprenez en plus sur les caractéristiques de la yourte, appelée "ger" par les mongols.
Voir l‘article
Yourte de Mongolie
Suivre le guide