Découvrez les témoignages de voyageurs ayant fait appel à nos services pour leur voyage en Mongolie !

La Mongolie de A à Z

©Dmitry Pichugin
yacks-plaines-mongolie

Vous préparez un voyage en Mongolie et vous souhaitez en savoir plus sur ce pays authentique, sa culture et ses traditions ? Nous vous avons concocté un abécédaire complet qui compile 26 points importants sur la Mongolie. Ce guide regroupe des informations essentielles, pour tout savoir sur la Mongolie de A à Z.

Notre abécédaire de la Mongolie

A comme Arkhangai : parcourue par la chaîne de montagne du Khangai, la province de l’Arkhangai présente des paysages pittoresques et grandioses où il est possible d’observer cerfs, moutons sauvages et panthères des neiges. Le reste de la province se découpe en rivières, lacs, steppes et plaines verdoyantes qui servent de pâturages aux éleveurs semi-nomades. Située en Mongolie centrale, la province est dotée de nombreux monuments historiques, tel que le monastère de Tsetserleg. Vous pouvez par ailleurs effectuer de belles randonnées à travers le Parc National de Khorgo-Terkhiin Tsagaan Nuur, entre le volcan éteint Khorgo et le superbe lac Terkhiin Tsagaan. Découvrez nos itinéraires qui passent par cette région de Mongolie.

B comme Bayan-Ölgii : aux confins ouest de la Mongolie, enserrée entre la Russie et la Chine, la province de Bayan-Ölgii est célèbre pour ses paysages extraordinaires. Elle abrite notamment le Parc National d’Altai Tavan Bogd où la plus haute chaîne de montagnes de Mongolie, l’Altaï, culmine à 4 374 mètres. Les glaciers, les beaux lacs d’altitude, une faune unique au monde (bouquetins, moutons sauvages) complètent un tableau féérique. Un voyage dans le Bayan-Ölgii est l’occasion de découvrir le mode de vie des nomades d’origine kazakhe, dont la subsistance dépend essentiellement de l’élevage de troupeaux de yaks, de chameaux et de chevaux. La culture de ces nomades est valorisée à l’occasion de festivals traditionnels. Le Festival des Aigles est une démonstration de la capacité des Kazakhes à nouer un lien fort avec cet animal majestueux. Ces évènements font aussi la part belle à l’artisanat, avec la conception de tapis et de vêtements traditionnels, à la musique locale et à la gastronomie.

C comme Cheval : l’histoire de la Mongolie s’est écrite à cheval ! Des éleveurs nomades aux grands conquérants, l’équidé a toujours tenu une place à part dans le mode de vie, dans la culture et dans l’imaginaire mongols. Petits, robustes et endurants, les chevaux mongols conservent encore cette dimension de nos jours, en particulier dans la vie des nomades. C’est un plaisir sans équivalent que de se transformer en cavalier mongol le temps d’une randonnée équestre à travers les steppes mythiques des grands Khans ! Bon à savoir : tous les ans, le pays organise le festival des 10 0000 chevaux ! Découvrez notre programme de voyage dédié à ce festival !

D comme Drapeau : le drapeau actuel de la Mongolie a été adopté en 1992. Il est constitué de 2 bandes rouges verticales encadrant 1 bande bleue. Le rouge symbolise la prospérité éternelle, tandis que le bleu est la couleur traditionnelle du pays. La première bande rouge comporte également un symbole nommé Soyombo (ce qui est aussi le surnom du drapeau). Le Soyombo est un symbole mongol très ancien composé de plusieurs pictogrammes (feu, Ying et Yang, etc.), l’ensemble incarnant la liberté du peuple mongol.

drapeau-mongolie

©railwayfx

E  comme ethnies : la population mongole est très diverse et se compose d’une multitude d’ethnies. Celle des Khalkhas constitue la majorité et a donné au pays sa langue officielle. Autour d’elle, de nombreuses minorités coexistent, dont beaucoup sont nomades ou semi-nomades : Kazakhs, Dorvods, Bouriates, Touvains, Darkhad, etc. En Mongolie, cette diversité est source de richesse et les pratiques culturelles sont largement valorisées. Lors de votre voyage en Mongolie, cherchez à rencontrer des membres de différentes ethnies ! Le partage est source d’enrichissement !

F comme festival des 1 000 chameaux : le festival des 1 000 chameaux se tient en mars, au sein de la province de Bayan-Ölgii dans le désert de Gobi. Il s’agit pour les locaux de valoriser un mode de vie lié à l’élevage du chameau. Pour le voyageur, c’est une occasion exceptionnelle de s’immerger dans la culture mongole, de séjourner le temps du festival dans une yourte et de participer à des festivités traditionnelles. Les nomades y démontrent leurs compétences lors de courses, de concours de dressage et d’équitation. Des spectacles culturels et un marché traditionnel complètent la fête !

G comme (désert de) Gobi : le désert de Gobi, qui se situe à cheval sur la Mongolie et la Chine, est considéré comme l’un des lieux les plus inhospitaliers du monde en raison de son climat. Il est néanmoins habité par des populations nomades et par des espèces menacées (comme le léopard des neiges, la gazelle de Mongolie ou le chameau de Bactriane). Le paysage alterne entre dunes de sable, montagnes, plaines rocailleuses et formations géologiques uniques au monde. Paradis des paléontologues, il recèle de nombreux fossiles de dinosaures. Un voyage au cœur du désert de Gobi est une aventure exaltante et épique, portée par des paysages magnifiques.

desert-gobi-mongolie

©saravut

H comme hiver : en Mongolie, l’hiver dure de novembre à février. Il se caractérise par des froids intenses (-30°). Dans les régions du nord, il faut prévoir également de fortes chutes de neige. Avec un équipement adéquat et un bon accompagnement, un voyage en Mongolie à cette époque de l’année est une expérience exceptionnelle.

I comme Ikh Khüree : l’ancien nom d’Oulan-Bator signifie « Grand Monastère » en langue mongole. En effet, la ville a été longtemps dominée par le monastère bouddhiste de Gandantegchinlen, construit en 1809. Le monastère a été restauré et rouvert aux moines dans les années 90. Oulan-Bator, capitale moderne de la Mongolie, a conservé son nom actuel qui lui vient de la République Populaire de Mongolie et qui signifie « Héros Rouge ».

J comme Jirgal : le Jirgal est un système judiciaire tribal. Les anciens des tribus se réunissent et entendent les plaintes des différentes parties. Ils prennent ensuite une décision dictée par l’expérience, la coutume et la tradition. Cette décision s’impose à tous. Les populations de nombreuses régions de Mongolie font encore confiance au Jirgal pour arbitrer les conflits.

Nos suggestions de voyages en Mongolie


Explorez nos exemples d’itinéraires qui vous permettront de découvrir la Mongolie au cours d’un voyage unique…

Tous nos voyages en Mongolie

K comme Gengis Khan : Gengis Khan, ou Temudjin, est le fondateur de l’Empire Mongol, l’un des plus vastes de l’histoire. Né vers 1160 et mort en 1227, Temudjin est à l’origine un simple chef de clan. Il parvient à unifier derrière lui les tribus mongoles avant d’établir sa domination de l’Europe à la Chine en un temps record. Conquérant habile et impitoyable, Gengis Khan est aussi un administrateur remarquable qui a su développer le commerce et les arts. La Mongolie actuelle vénère toujours Gengis Khan comme une fierté nationale. Son histoire et sa légende appartiennent à l’identité mongole.

L comme Lac Khövsgöl : le Lac Khövsgöl, ou Khövsgöl Nuur, fait partie des nombreux trésors naturels de la Mongolie. Situé non loin de la frontière russe, dans la province de Khövsgöl, il dispose de belles eaux cristallines et la nature qui l’environne est vraiment époustouflante, avec ses montagnes verdoyantes. La faune et la flore y sont aussi d’une richesse prodigieuse. En été, randonnée, équitation, kayak, pêche sont envisageables. En hiver, les activités recouvrent le patinage et la pêche sous la glace !

M comme Mongolie : avec ses 3 millions d’habitants et ses 1,5 millions de km2, la Mongolie dispose de l’une des plus faibles densités de population au monde. Son patrimoine naturel sauvage est préservé, d’autant que les populations locales vivent en parfaite harmonie avec la nature. La Mongolie est aussi une terre de culture et d’histoire. La Mongolie est donc une destination prisée par tous les aventuriers et par tous les amoureux de la nature. Ils y découvrent aussi des modes de vie authentiques, orientés vers le respect de l’environnement.

montagnes-lac-mongolie

©longtaildog

N comme nomades : une partie de la population mongole reste encore nomade et vit principalement de l’élevage de grands troupeaux (yaks, chameaux, moutons, chèvres, chevaux). Les yourtes sont typiques de ce mode de vie qui implique des déplacements permanents. L’harmonie avec la nature et l’hospitalité font partie des traditions nomades mongoles.

O comme Oulan-Bator : Oulan-Bator est non seulement la capitale du pays, mais aussi sa plus grande ville. Elle compte 1,5 million d’habitants, soit la moitié de la population mongole. Son climat est typique de la Mongolie (très froid pendant la longue saison hivernale et très chaud pendant la courte période estivale). Entourée de paysages magnifiques (la ville est nichée au creux d’une vallée), Oulan-Bator abrite aussi plusieurs sites culturels intéressants, comme le monastère de Gandantegchinlen ou le Musée d’Histoire et d’Ethnographie de Mongolie. Cosmopolite, la ville s’est aujourd’hui convertie à la modernité, mais tout en préservant son patrimoine et ses originalités. De nombreuses festivités tout au long de l’année font la part belle à la culture mongole traditionnelle.

P comme province de Bulgan : la province de Bulgan, au nord de la Mongolie, est marquée par une grande diversité de paysages. Les montagnes spectaculaires sont percées de vallées verdoyantes. Les troupeaux de chameaux ou d’ovins paissent dans les plaines fertiles, cernées de rivières et de lacs. Les férus d’escalade et de randonnée y trouvent leur compte, de même que les passionnés de sites culturels (ils peuvent notamment visiter le splendide monastère de Shankh). Vous cherchez à mieux connaître la culture de la région ? Vous devez alors participer au festival de Naadam qui mélange sports traditionnels et valorisation du patrimoine !

mongol-els-mongolie

©Serg Zastavkin

Q comme quatre saisons : du fait de son climat continental, la Mongolie connaît des saisons bien marquées, caractérisées par des différences de températures conséquentes entre hiver et été. L’hiver (novembre à février), la température peut atteindre -40°. Le nord est couvert d’une épaisse couche de neige. C’est la saison des traîneaux à chiens, du ski et des festivals de glace. Le printemps (mars à mai), qui voit fondre la neige, est important pour les nomades, puisqu’il s’agit de la période de mise bas pour les troupeaux. L’été (juin à août), le mercure atteint les 20 à 30°. Saison des festivals et des célébrations, il s’agit bien sûr de la période privilégiée pour un voyage en Mongolie. Durant l’automne (septembre à novembre), les températures baissent progressivement. Saison des récoltes, l’automne habille les paysages de ses belles couleurs rouge-jaune.

R comme religion : deux religions principales influencent les coutumes et pratiques cultuelles de la Mongolie : le bouddhisme et le chamanisme. Le bouddhisme, essentiellement tibétain, est à l’origine de la fondation des monastères, essentiels dans la vie religieuse locale. Le chamanisme mongol, ou Tengerism, est hérité des époques les plus reculées. Les chamanes, ou bo’ois, sont des intercesseurs entre les hommes et le divin. Le Christianisme comme l’Islam sont peu représentés. La plupart des Mongols accommodent sans difficulté leur religion à leurs coutumes traditionnelles.

Nos suggestions de voyages en Mongolie


Explorez nos exemples d’itinéraires qui vous permettront de découvrir la Mongolie au cours d’un voyage authentique…

Faire une demande sur-mesure

S comme Steppes : en Mongolie, les steppes jouent un rôle prédominant dans le mode de vie des populations et dans l’imaginaire collectif. S’étendant sur des milliers de kilomètres, dotées d’un climat extrêmement rigoureux, elles sont parcourues par les éleveurs nomades et leurs troupeaux. Elles abritent également une faune d’une richesse inégalée : gazelles, argalis, loups, renards, oiseaux de toutes sortes, etc. La nature est ici d’une beauté sauvage incroyable. Elle attire des voyageurs du monde entier, venus découvrir le quotidien des nomades ou explorer ses paysages pittoresques à pied ou à cheval.

T comme Tsaatans : les Tsaatans sont l’une des ethnies minoritaires de Mongolie. Essentiellement nomades, ils ont longtemps été victimes de la répression du pouvoir soviétique. Ils sont néanmoins parvenus à préserver leur mode de vie. Créé en 2017, le Festival des Rennes vise à valoriser leur héritage culturel ancestral. Il se déroule à la fin de l’hiver et mélange concours traditionnels (courses de rennes, courses équestres, etc.), danses et chants.

U comme UNESCO : cinq sites de Mongolie sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO : les pétroglyphes de l’Altaï, la montagne Burkhan Khaldun, la vallée d’Orkhon, le bassin d’Ubs Nuur et les paysages de la Dauria. Beaucoup d’autres figurent sur la liste indicative. Ces inscriptions viennent récompenser non seulement l’exceptionnalité des sites, mais aussi les efforts des locaux pour en assurer une excellente conservation.

V comme vallée d’Orkhon : inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, la vallée d’Orkhon est l’un des sites les plus beaux et les plus emblématiques de Mongolie. Elle se situe en Mongolie centrale, au cœur des monts Khangai. Parc National aux prairies verdoyantes, elle sert de pâturages à de nombreuses familles nomades. La vallée d’Orkhon est enfin le berceau de plusieurs civilisations, des Huns jusqu’aux Mongols en passant par les Ouïghours. De nombreux vestiges, comme l’ancienne cité de Karakorum, en témoignent. Visites culturelles, pêche, camping, randonnées équestres ou pédestres permettent de découvrir à fond cette vallée extraordinaire.

orkhon-mongolie

©Gabiden/Wirestock

W comme wagon : le mythique Transsibérien, qui relie Moscou à Vladivostok, traverse aussi une partie de la Mongolie. Il est ainsi possible de prendre à Moscou le train en direction d’Oulan-Bator. Le trajet dure 4 à 5 jours et permet de découvrir en toute tranquillité les magnifiques paysages mongols.

X comme Xöömii : dans la langue mongole, le terme xöömii désigne le chant diphonique. Cette technique musicale permet à un chanteur de créer dans un même mouvement de lèvres 2 notes différentes. Elle est typique de la tradition musicale des steppes de Mongolie où elle accompagne danses et chants épiques.

Y comme yourte : la yourte est l’habitat traditionnel des nomades de Mongolie. Il s’agit d’une tente circulaire, fabriquée à l’aide de bois, de laine et de feutre, facile à démonter et à transporter (sur des chariots, des véhicules ou à dos de yak). Au centre de la yourte se trouve souvent le poêle à bois, ou khaalga, qui sert à cuisiner et à se réchauffer. Les meubles se limitent à ce qui peut se transporter : tapis, coussins, lits. Séjourner dans une yourte est une expérience unique qui permet de mieux comprendre la vie et l’état d’esprit de ces populations.

Z comme Zanabazar : Zanabazar est un personnage essentiel dans la diffusion du bouddhisme tibétain en Mongolie. Né au 17ème siècle, homme politique, artiste et chef spirituel, il est désormais célébré dans toute la Mongolie comme l’un des plus importants personnages historiques du pays.

Nos articles associés


Poursuivez votre découverte de notre pays et la préparation de votre voyage en explorant d’autres articles de notre guide de voyage dédié à la Mongolie !


Vocabulaire essentiel
pour votre voyage en Mongolie


Vocabulaire essentiel
pour votre voyage en Mongolie
Découvrez quelques mots et expressions mongols à connaître, afin de briser la glace avec les locaux que vous pourrez rencontrer lors de votre voyage en Mongolie.
Voir l‘article
yourtes-mongolie

10 expériences à vivre en Mongolie

10 expériences à vivre en Mongolie
Le mode de vie, les traditions, les paysages sauvages qui semblent sans limite et parfois lunaires...  tout cela est à découvrir sans attendre. Pour vous aider à choisir, découvrez la sélection de nos experts des 10 expériences à vivre en Mongolie !
Voir l‘article
Expériences à vivre en Mongolie

La Mongolie : culture et traditions

La Mongolie : culture et traditions
A la découverte de la culture et des traditions Mongoles.
Voir l‘article
Suivre le guide